Beauté Faux ongles : quelle technique d'onglerie choisir ?

Faux ongles : quelle technique d’onglerie choisir ?

Avoir des ongles soignés peut être une difficulté pour certaines femmes. Qu’on se ronge constamment les ongles ou qu’on ait les mains dans l’eau, maintenir une manucure parfaite n’est pas une mince affaire. Heureusement, il existe des techniques d’onglerie comme le gel, la résine, la porcelaine et les capsules qui viennent à notre secours. Grâce à ces méthodes de pro, on peut enfin avoir des ongles parfaits ! Connaissez-vous la différence entre toutes ces techniques d’onglerie ? Quelle est la technique préférée par les prothésistes ongulaires ?

Quelles sont les différentes techniques d’onglerie

L’onglerie est tout un art. On peut dire que c’est une spécialité dans le secteur de l’esthétique. Il existe même des spécialités parmi cette spécialité. Effectivement, il existe plusieurs techniques d’onglerie pour conserver une manucure de rêve au fil des semaines : ongles en gel, ongles en porcelaine, ongles en résine, capsules… Quand on n’est pas une pro, on se perd très vite ! C’est pourquoi je vous aie concocté un petit récapitulatif sur 5 techniques d’onglerie et leurs particularités.

Les ongles en gel

Les ongles en gel, c’est la grande tendance du moment. On peut travailler le gel sur l’ongle naturel ou sur des capsules. Le gel se catalyse, c’est pourquoi on a besoin d’une lampe UV ou LED. Attention, certains gels ne se figent qu’avec une lampe UV, même si les fournisseurs proposent de plus en plus de gels qui sont compatibles avec les deux types de lampe. Le protocole est assez long et il faut s’entraîner pour obtenir un résultat homogène. La partie la plus difficile est bien évidemment le travail du gel.

Comme pour tout travail en onglerie, on commence par une étape de nettoyage et de mise en forme de l’ongle naturel (limer, poncer). Puis, on colle la capsule. Ensuite, il convient de poncer la surface de la capsule pour optimiser l’adhésion des produits et effacer la démarcation entre l’ongle naturel et la capsule. On travaille le gel à l’aide d’un pinceau spécifique. Une fois le gel appliqué, on passe sous la lampe LED ou UV. On lime afin de donner forme à l’ongle, ajuster le bombé et la longueur de l’ongle ainsi que son épaisseur. Si vous utilisez un gel monophase (3 en 1), vous pouvez passer directement à la couleur. Un vernis semi-permanent fera parfaitement l’affaire. On n’oublie pas d’appliquer un top coat et de dégraisser. Si vous utilisez des gels classiques, vous aurez besoin d’un gel de base, de construction et de finition. Le gel peut être coloré et vous n’aurez pas besoin d’appliquer de verni semi-permanent.

À noter : le gel peut se travailler sur ongle naturel. Vous pouvez également utiliser la technique du chablon pour créer une extension d’ongle.

Au bout de trois semaines, vous devrez soit effectuer un remplissage pour combler la repousse de l’ongle, soit procéder à la dépose. Pour retirer des ongles en gel, il est nécessaire de poncer la capsule. Il est donc préférable d’utiliser une ponceuse pour gagner du temps. Néanmoins, faites attention à ne pas abîmer votre ongle en ponçant, car une fois la matrice endommagée, les dégâts sont irréversibles.

  • Avantages des ongles en gel : rendu parfait, tenue longue durée, aspect naturel.
  • Inconvénients : prix (70 € en moyenne en institut), temps de pose.

La résine

La résine est une technique d’onglerie plus ancienne que le gel. On peut l’utiliser sur ongle naturel ou sur extension (capsule ou chablon). Contrairement au gel, on n’a pas besoin de lampe UV, car la résine sèche et durcit à l’air libre. La technique de pose est similaire : on doit former une boule avec de la poudre acrylique et un liquide de façonnage sur la surface de l’ongle et la travailler pour enduire l’ongle entièrement. On peut réitérer l’opération si nécessaire une fois que la résine est bien sèche.

  • Avantages de la résine : application rapide, pas besoin de lampe, ongles résistants.
  • Inconvénients : odeur assez forte, la résine est plus difficile à limer, résultat moins naturel que le gel.

Acrylique

L’acrylique ou la porcelaine est une technique d’onglerie qui séduit à nouveau les prothésistes ongulaires et leurs clientes. Cette technique est également connue sous le nom de DIP system, chez la marque Peggy sage notamment. Travailler un ongle en porcelaine est simple, rapide et le produit sèche à l’air libre (vous n’avez pas besoin de lampe). Comme pour toute technique d’onglerie, vous devez préparer l’ongle (nettoyer, limer, poncer). Puis, il convient de dégraisser l’ongle et d’appliquer un primer.

Ici, on travaille avec de la poudre. Concrètement, on applique un produit qui permet l’adhésion de cette poudre, puis on plonge l’ongle dans la poudre et enfin, on pose un activateur qui va venir fixer la poudre sur l’ongle. On peut recommencer l’opération plusieurs fois jusqu’à obtention du résultat souhaité.

Astuce : vous pouvez terminer la pose avec du vernis semi-permanent.

  • Avantage des ongles en porcelaine : application facile, résultat naturel, sèche naturellement.
  • Inconvénients : ongles plus fragiles que le gel ou la résine.

Polygel

Le polygel, c’est la promesse d’un ongle au bombé parfait ! Le principe est simple et généralement, vous trouverez des kits complets composés de :

  • un pinceau
  • un gel transparent ou coloré
  • un flacon de liquide activateur
  • des capsules spécifiques

Pour appliquer le gel (après préparation complète de l’ongle), il convient de prélever une noisette de gel transparent ou coloré et de la déposer sur l’ongle. Puis, trempez l’embout du pinceau dans le liquide activateur. Vous pouvez travailler votre gel, il ne sèchera pas tant que vous ne l’aurez pas catalysé. Une fois le résultat désiré obtenu, passez vos ongles sous la lampe, puis poncer et limer pour ajuster la forme de l’ongle. Appliquez un top coat si nécessaire.

Il existe une autre méthode avec des capsules “popit”. Avec cette technique, vous n’avez pas besoin de modeler vos ongles. En effet, vous appliquez le gel directement à l’intérieur de la capsule. C’est donc la capsule qui donnera la forme faite à votre extension ! Catalyser sous lampe puis retirez la capsule. Vous n’avez plus qu’à modeler votre ongle et ajouter de la couleur avec du verni semi-permanent, par exemple.

  • Avantages polygel : solidité proche de la résine, facilité d’application, résultat naturel.
  • Inconvénients : prix des produits (environ 100 euros le kit sans les capsules et sans la lampe).

Les capsules

Les capsules sont utilisées dans les techniques d’ongleries précédentes, mais elles peuvent se suffire à elles-mêmes. En effet, vous pouvez très bien coller les capsules et les recouvrir de vernis semi-permanent, ou bien opter pour des capsules colorées. Il convient simplement de préparer l’ongle puis de coller vos capsules. La pose de capsule ne présente aucune difficulté. Le seul détail auquel il faut prêter attention réside dans le choix de la taille des capsules. Les grossistes proposent des boites avec 10 tailles. Elles sont parfaites pour débuter.

  • Avantages des capsules : rapidité de pose, pas cher.
  • Inconvénients : résultat moins naturel.

Partager

Vous aimerez aussi