Comment préparer ses ongles avant une manucure ?

Une manucure réussie passe par une préparation efficace : repousser les cuticules, limage, ponçage, hydratation… Quelles étapes suivre avant de faire la manucure et la pose de vernis ? Comment bien utiliser la ponceuse ou le bloc polissoir ?

Comment préparer les ongles ?

Les ongles se préparent en amont, il convient donc d’adopter une routine beauté des ongles. On commence par revoir son alimentation. Favorisez les aliments riches en protéines, en minéraux, en vitamines, en fer, en zinc, en cuivre et en magnésium. L’huile de foie de morue est excellente pour les ongles, tout comme les œufs, le fromage, le saumon, les légumes verts et les agrumes. Manger sainement et boire beaucoup d’eau (au moins 1,5 L par jour) est primordial pour avoir des ongles solides et propices à la manucure.

En outre, je vous conseille vivement de renforcer vos ongles et les aider à pousser plus vite en massant la base de l’ongle tous les soirs avec de l’huile de ricin. Le matin, appliquez une crème hydratante. Une fois par semaine, on fait un petit coin complet : limage, traitement des cuticules, masque pour les ongles. Pour avoir des ongles sains, il est également important de les limer du côté de l’ongle vers le centre et de ne pas faire de va-et-vient.

Comment préparer les ongles ?
Source : shutterstock.com

Pour l’étape du limage, on utilise une lime douce à grain fin (240 à 400). On choisit la forme d’ongle souhaitée (carré, carré-arrondi, rond, ovale, amande, pointu) puis on procède au limage. Ensuite, il est temps de s’occuper des cuticules. Avec un gel émollient, vous allez les ramollir pour les travailler plus facilement. Si vous n’avez pas de gel émollient, trempez vos ongles 5 mn dans de l’eau chaude. À l’aide d’un bâtonnet en bois cardé avec du coton, repoussez délicatement vos cuticules et coupez si besoin avec une pince à envies. Puis, on polit la surface de chaque ongle avec une lime polissoir ou un bloc 4 faces. Enfin, on applique une base (base coat) si on choisit le vernis traditionnel. Dans le cas où vous souhaitez effectuer une technique d’onglerie plus poussée comme le vernis semi-permanent, les ongles porcelaine, le gel chablon ou les capsules, n’appliquez pas de base coat car vous aurez besoin d’un primer spécifique.

Les cas spécifiques :

Ongle noirci, stries, ongle incarné, ongle jaune, ongle cassé… Les problématiques liées aux ongles sont nombreuses. Il faudra parfois adapter votre routine avant d’appliquer le vernis :

  • Ongles striés : si vos ongles sont striés, le protocole reste le même. Utilisez une lime encore plus douce (grain 400) et ne polissez vos ongles qu’une seule fois par mois.
  • Ongles noircis : l’ongle devient noir lorsqu’il y a un épanchement de sang au niveau du lit unguéal. Cet hématome est généralement sans conséquence et il est disgracieux. S’il n’y a pas d’infection, on peut faire une manucure, mais sans passer par l’étape du ponçage. On opte pour un vernis classique foncé pour camoufler l’hématome.
  • Ongle incarné : si votre ongle est incarné, on oublie la manucure le temps qu’il guérisse. En effet, l’ongle incarné peut s’infecter et l’utilisation de produits cosmétiques est contre-indiquée.
  • Ongle jaune : les ongles peuvent être jaunes à cause d’une pose de vernis trop fréquente ou d’une infection fongique (onychomycose). D’autres maladies peuvent être en cause (diabète, jaunisse, psoriasis, tuberculose). Si votre ongle jaunit à cause du vernis ou du tabac, vous pouvez essayer de les traiter avec des remèdes de grand-mère avant de faire votre manucure (citron, bicarbonate et eau chaude, vinaigre de cidre). Si une pathologie est avérée, il est déconseillé de faire une manucure sans avis médical.
  • Ongle cassé : votre ongle est fendu et sur le point de gâcher des semaines d’effort ? Il vous reste un dernier recours pour faire une belle manucure : le pansement de soie. C’est un pansement d’ongle en soie qu’on colle sur l’ongle. Puis, on applique un vernis durcisseur lorsque la colle est sèche.

Les cas spécifiques
Source : shutterstock.com

Comment se poncer les ongles ?

Le ponçage d’ongle est une technique qu’il faut maitriser pour ne pas abimer la matrice de l’ongle ou affiner le bord libre qui deviendrait cassant. Pour poncer un ongle naturel, je vous recommande la lime polissoir ou le bloc. Ils sont composés de 4 faces :

  • La face bleue : très abrasive, on évite de l’utiliser sur les ongles des mains. Elle permet de poncer les ongles des orteils.
  • La face rose : plus douce, elle permet d’atténuer les stries.
  • La face blanche : son grain encore plus doux permet de lisser la surface de l’ongle.
  • La face grise : très lisse, cette face sert à lustrer l’ongle et à le rendre brillant.

Pour poncer les ongles, on commence par la face la plus abrasive, puis on continue avec la deuxième face, la troisième et la quatrième. Avec un bloc ou une lime à quatre faces, on commence par le bleu (pour les pieds seulement), puis le rose, le blanc et enfin le gris. La surface grise n’est pas utile si vous partez sur une pose de vernis semi-permanent, du gel, de la porcelaine, ou des capsules.

Pour un ongle parfaitement polit, il convient de créer des espèces de croix en limant. Partez de l’extérieur en allant vers l’intérieur et faites des allers-retours. Procédez de la même façon de l’autre côté de l’ongle. Pensez à bien polir toute la surface, de la base au bord libre avec des mouvements fluides et légers.

À savoir : un polissage trop fréquent ou trop fort peut créer des stries et favoriser la casse de l’ongle. 

Le choix entre la lime polissoir ou le bloc se fait en fonction de l’ergonomie. Chacune a son petit chouchou !

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here