J’ai testé le trekking : retour sur mon expérience

Le premier trek que l’on fait dans sa vie a toujours une saveur particulière. Expérience inédite et inoubliable ou catastrophe et souffrance ? Pour ne retenir que le meilleur,  il est primordial de connaître les bases avant de lever le sac à dos pour la première fois. En attendant, trekking ça veut dire quoi au juste ? Le trekking signifie l’idée d’une longue randonnée pédestre dans des contrées montagneuses, désertiques, polaires où les chemins sont souvent difficiles d’accès.

La préparation physique avant de tester le trekking

Pour que votre aventure ne tourne pas au cauchemar, je vous conseille fortement de vous entrainer avant et d’être un minimum passionné par la marche. Attention, je parle de la véritable marche, pas la randonné du dimanche ! L’idée de découvrir des paysages à vous couper le souffle est tentante je l’admets, mais seuls les avertis tireront pleinement profit de cette expérience.

Le mot trekking rime très bien avec effort physique. Avant de vous aventurer dans de longues journées de marche, je vous conseille les meilleures applications pour faire de l’exercice seule. D’ailleurs, pourquoi ne pas tester les séries d’exercices à la maison avec du poids dans un sac à dos ? Vous aurez besoin de renforcer vos capacités musculaires, de muscler votre cœur et entrainer votre souffle, ce qui ne sera que bénéfique pour la suite. Sans compter que nous devons porter nos équipements seuls et croyez-moi l’art de se constituer un sac à dos le plus léger possible prends tout son sens.

La préparation physique avant de tester le trekking
Source : shutterstock.com

Tout dépend du chemin que vous allez choisir, de ses caractéristiques et il est vivement conseillé de l’adapter à votre forme physique. Le dénivelé, le temps, la durée de chacun de vos bivouacs… Il est important de se poser les bonnes questions.

Une fois que vous avez réfléchi à votre parcours, je vous conseille de tester la réalité du terrain et d’effecteur des marches conséquentes les semaines qui précèdent votre grand départ. La grande difficulté réside souvent dans la sollicitation répétée de nos muscles, ainsi s’entrainer avant nous évitera des douleurs ligamentaires désagréables. Évidemment, cet entrainement minimal ne sera pas gage d’un trek réussit à coup sûr, mais vous limiterez les risques de trop souffrir.

Le matériel nécessaire avant mon premier trek

Comme dans toutes les activités, avoir le bon équipement est la clé de la réussite. Ce précieux conseil se vérifie pour la pratique du trekking.

Opter pour des chaussures de trail adaptées et s’entrainer à marcher avec est primordial, car parfois l’inconfort qu’elles procurent ne se ressent pas immédiatement, mais après quelques heures de marche. Posez-vous la bonne question : “Quel genre de randonnée vais-je réaliser ?”

En effet, la nature de votre terrain est essentielle, tout comme la durée de votre trek. Vos chaussures doivent assurer résistance et maintien pour avaler des dizaines et des dizaines de kilomètres. Votre sac à dos doit être extrêmement bien choisit aussi, il doit avoir une belle capacité de rangement, de multiples poches, être pratique et surtout galber votre dos tout en étant le moins lourd possible, sans être chargé.

N’oubliez pas, vous ne transportez pas votre maison sur votre dos, mais presque ! Afin d’éviter le maximum de désagréments qui peuvent vous surprendre en bivouac, optez pour du matériel de randonnée efficace et solide. Pour vos repas, prévoyez des aliments séchés qui se conservent parfaitement. Enfin, pensez à vous munir de produits contre les parasites qui piquent ou grattent et les produits d’hygiène. Une fois votre panoplie constituée, c’est parti pour des nuits sous la tente à flanc de falaises !

Le matériel nécessaire avant mon premier trek
Source : shutterstock.com

Les parcours de trekking pour débutant

Les sentiers en France sont si nombreux que je me retrouve parfois perdue face à l’immensité de possibilités qui s’offrent à moi. En bonne débutante, il est important de choisir un parcours d’environ 4 heures entre chaque étape, avec un maximum de dénivelé entre 300m et 400m. Le dénivelé représente la différence d’altitude entre le point haut et le point bas d’une randonnée. Si vous êtes un débutant ++, vous pouvez opter pour des randonnées un peu plus longues entre 4 et 6 heures sans problème et augmenter un peu le dénivelé compris entre 400m et 700m.

Il existe de très bonnes applications qui permettent de visualiser les parcours avant de partir, je pense notamment à Visorando qui localise le chemin de randonnée sur mobile. Mais le mieux reste dans la mesure du possible de se rendre sur place pour évaluer la qualité du terrain et les conditions d’accès.

Pour terminer, je vous conseille vivement de partir accompagné pour votre premier trek. Si vous souhaitez partir seul(e), prévenez au moins votre entourage, on n’est jamais trop prudent !

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here