Masturbation féminine

Conseils entre femmes : quelques idées pour se masturber avec ou sans accessoire

Aujourd’hui les filles, nous allons aborder un sujet un peu tabou : la masturbation féminine. On a parfois du mal à l’évoquer entre amis, mais se masturber c’est normal et ce n’est pas seulement le plaisir des hommes. Les femmes peuvent se caresser ou se doigter, seules ou avec leur mec, et jouir sans complexe. Si le toucher reste la manière la plus traditionnelle, il existe quelques techniques et accessoires pour se donner du plaisir et atteindre l’orgasme aussi souvent que possible.

La bonne méthode pour se doigter

En tant que jeune fille, on a parfois du mal à reconnaitre son envie de se masturber. En tant que femme, il est temps de s’ouvrir à la question de la masturbation et d’assumer son droit au plaisir. Clitoridienne, vaginale ou les deux ? Si l’on veut atteindre l’orgasme. Il faut connaitre son corps et apprendre à se toucher selon ses préférences. À commencer par le toucher, quelles sont les méthodes pour se doigter et parvenir à l’orgasme ?

Je sais bien que l’idée de s’insérer quelques doigts dans le vagin, ne plait pas à toutes les femmes, mais d’un autre côté, nos copains le font régulièrement pendant les préliminaires et je ne vois pas pourquoi cela serait réservé aux hommes (surtout qu’ils ne savent pas toujours comment s’y prendre). Alors si on ne veut pas rester sur le banc de touche pendant que son mec profite de sa branlette, autant relever ses manches et mettre soi-même sa main (ou plutôt ses doigts) à la pâte et apprendre à se doigter, quitte à transmettre les petites astuces à son mec.

Si c’est la première fois que vous tentez de vous doigter, je vous conseille de découvrir votre sexe et vos préférences. Évitez les clichés porno. À mon sens, il vaut mieux débuter dans un cadre confortable, pourquoi pas nue dans votre lit et essayer d’insérer d’abord un doigt pour assimiler les réactions de votre vagin. Lorsque celui-ci se décontracte, passez à deux doigts, voire trois selon vos limites ou votre envie. Si vous vous sentez gêné parce que ça tire trop, restez à un ou deux doigts. Dans tous les cas, soyez à l’écoute de votre sexe et laissez-vous envahir par les sensations. Insérez vos phalanges jusqu’à sentir une paroi striée, il s’agit d’une zone érogène. À partir de ce moment, choisissez votre rythme de croisière pour le va-et-vient jusqu’à atteindre l’orgasme. Cette technique prend un peu de temps avant d’être maitrisée, alors ne vous découragez pas si vous n’arrivez pas à jouir du premier coup.

Sachez les filles que cette méthode peut vous amener à l’éjaculation féminine ou ce que l’on appelle plus communément les « femmes fontaines ». Pas de panique si cela arrive, cela peut surprendre de voir de la cyprine sortir en jet de votre sexe, mais l’éjaculation féminine est tout à fait normale.

Insérer des objets

Si vous souhaitez rajouter un peu de piment dans vos sessions masturbation, pourquoi ne pas tenter la pénétration avec les objets ? Le plus classique pour se masturber : les vibromasseurs. Outre le large éventail de taille, ces accessoires offrent la possibilité de stimuler également votre clitoris au moment de la pénétration. Sinon, en faisant preuve d’un brin d’imagination, tout objet de forme phallique dans votre vie quotidienne peut se révéler être un excellent partenaire de plaisir. Attention toutefois de ne pas introduire de produit trop sale ou blessant dans votre vagin. Le passage aux urgences est toujours gênant et vous risquez de vous infliger quelques lésions. Petit conseil : privilégiez la pose d’un préservatif par-dessus les objets à venir dans votre vagin ou un bon produit désinfectant.

Stimuler son clitoris

Autre formule gagnante pour la masturbation, la stimulation du clitoris. Au niveau des lèvres, se cache un point G. Pour mieux le stimuler écarter les lèvres avec une main et servez-vous de l’autre pour jouer avec le clitoris. Vous sentirez que sous l’effet de l’excitation, celui-ci se met à gonfler légèrement. Il n’y a pas de règles spécifiques pour caresser cette partie de votre corps : doucement, rapidement ou longtemps… apprenez à être à l’écoute de votre envie et de votre plaisir. Question technique : penser à humidifier vos doigts pour commencer. À partir de cet instant, vous pouvez envisager, de petits mouvements circulaires ou un passage plus ou moins rapide de haut en bas.

Le pommeau de douche

Vous en avez peut-être déjà entendu parler les filles mais avec la bonne méthode, le pommeau de douche est un fidèle accessoire de la masturbation féminine. Qu’on se mette d’accord, ce dernier ne doit pas s’insérer à l’intérieur du vagin. A contrario, il va rester à l’extérieur et venir stimuler le clitoris, grâce à la pression du jet d’eau. Choisissez la bonne température, et dirigez le jet sur votre point G, par la suite, entamez, comme lorsque vous le faite avec vos doigts, des mouvements circulaires plus ou moins rapides. Il s’agit d’une bonne astuce pour atteindre l’orgasme sans salir le moindre drap ou coussin d’oreiller (autre accessoire pour se masturber).

Les boules de Geisha

L’avantage de l’imagination dans la sexualité, c’est de pouvoir repousser quelques limites. Si vous avez un petit penchant pour l’interdit, vous pouvez envisager de vous stimuler discrètement dans la rue ou d’un espace public, grâce aux boules de Geisha, par exemple. Cet objet destiné à l’origine pour muscler le périnée, est devenue un accessoire pour la masturbation. Plus le périnée est musclé, plus ce dernier vous permet de ressentir le sexe de votre copain pendant la pénétration. En soi plus de plaisir. Petite astuce en solo, amusez-vous avec les boules de geisha en les faisant entrer et ressortir de votre sexe. Pas besoin de jouer sur la rapidité, concentrez-vous plutôt sur les sensations ressenties à chaque passage.

Voici donc un résumé condensé des techniques de masturbation féminine, il en reste bien d’autres. À l’instar des hommes ou à part se branler, les méthodes pour de se masturber varient peu, nous, les femmes, nous avons la chance de pouvoir nous stimuler de bien des manières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *