Dyshidrose

Comment combattre la dyshidrose, aussi appelée eczéma dyshidrosique ?

La dyshidrose est une pathologie dermatologique qui atteint uniquement les régions des pieds et des mains avec des périodes de pic et des périodes de disparition totale. Cette maladie est encore très mal connue et elle était considérée comme un eczéma classique il y a encore quelques années. Son nom signifie même « mauvaise sueur », en souvenir d’une fausse croyance qui attribuait son origine à la sueur. Aujourd’hui, il n’existe aucun remède définitif, mais quelques astuces pour la combattre efficacement.

Quels sont les symptômes de la dyshidrose ?

La dyshidrose est une forme d’eczéma un peu particulière qui n’atteint que les mains et les pieds, mais aussi le visage à de très rares occasions. Elle est souvent surnommée « eczéma bulleux », à cause de l’aspect des lésions cutanées qu’elle provoque. Les premiers symptômes sont d’ailleurs souvent l’apparition de petites « bulles » au bout des doigts, des mains et des pieds.

Parfois, les vésicules qui apparaissent sous les doigts sont presque invisibles dans un premier temps, tant elles sont profondément installées. Les symptômes de cette affection évoluent rapidement et il faut être attentif pour les repérer le plus tôt possible et s’épargner de futures difficultés. Par exemple, gratter ces petites excroissances et une très mauvaise idée. Elles relâcheraient un liquide qui assécherait la peau et la ferait douloureusement craquer.

Malheureusement, ce type d’eczéma provoque souvent des démangeaisons si intenses que l’on a souvent cru pouvoir faire un lien entre la dyshidrose et la galle. Par la suite, la maladie évolue et provoque de nombreuses taches rouges sur les mains et les pieds. La peau se craquelle et de nombreuses plaies douloureuses apparaissent.

Comment soigner la peau ?

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, pour éviter qu’ils n’empirent trop rapidement, il faut immédiatement hydrater la peau en abondance. Il ne faut surtout pas la laisser s’assécher et il faut veiller à employer des crèmes reconnues pour leur hydratation, sans pour autant maintenir les zones concernées dans une humidité permanente.

Beaucoup de personnes atteintes de dyshidrose développent, avec le temps, de nombreuses techniques artisanales pour soulager les démangeaisons et aider les plaies à se refermer. D’abord, vous devez impérativement garder ces zones propres en les lavant correctement. Ensuite, vous pouvez employer des crèmes à l’aloe vera, ou bien même de l’aloe vera naturel, une plante très efficace pour soulager les brûlures.

Le plus délicat dans cette maladie, c’est de réussir à jongler entre la nécessité d’assécher les vésicules dès que les premières apparaissent et la nécessité de garder la peau hydratée. Il faut agir vite et employer de l’eau de Dakin dès les premières apparitions de vésicules peut être une excellente chose. Veillez toujours à n’assécher que les vésicules et pas votre peau.

Prendre soin de sa peau

Personne ne sait encore vraiment d’où vient cette pathologie ni ce qui provoque ses apparitions et ses disparitions. Il semblerait qu’elle se manifeste exclusivement entre le début du printemps et l’automne, mais certains cas perdurent au-delà de cette période. Ce n’est pas une pathologie grave, mais elle implique de prendre soin de sa peau pour éviter d’en garder des cicatrices ou de s’infliger des souffrances inutiles.

Pour cela, vous devez prendre des habitudes assez simples, notamment en matière de vêtements. Comme la dyshidrose ne concerne que les pieds et les mains, faites bien attention d’acheter des chaussettes et des gants en matière naturelle pour qu’ils laissent respirer votre peau et ne la maintiennent pas dans l’humidité de votre transpiration.

Surveillez votre alimentation

Une découverte relativement récente a révélé les liens importants entre l’alimentation et de nombreuses pathologies dermatologiques. L’eczéma est sans doute la plus connue de ces pathologies. Surveiller son alimentation et prendre régulièrement des compléments en probiotiques, en acides gras essentiels et en vitamines antioxydantes est une forme de thérapie préventive qui a fait ses preuves.

De même, presque tous les dermatologues s’accordent à dire qu’une alimentation végétarienne jouerait un rôle important et efficace contre l’apparition répétée de dyshidrose. Il est encore difficile de savoir précisément pourquoi, mais il semblerait que notre alimentation moderne soit trop riche et trop grasse. Elle produit ainsi un terrain favorable à l’apparition d’eczéma en tous genres.

D’une manière générale, vous devez prendre soin de vos organes d’élimination pour vous épargner des rechutes trop importantes. La peau est le principal de ces organes, mais le foie également. N’hésitez donc pas à suivre des régimes détoxifiants à l’approche du printemps, mais aussi à boire des tisanes et à manger des plantes reconnues pour leurs vertus et les bienfaits qu’elles procurent au foie.

Consultez un allergologue

La dyshidrose est une maladie chronique et, comme de nombreuses allergies et réactions cutanées, il est impossible de s’en débarrasser définitivement. Il n’existe donc pas de traitement miracle, mais vous devriez tout de même consulter un allergologue si vous découvrez que vous en êtes atteint. Pourquoi ? Parce qu’il pourra vous guider et vous aider à mieux gérer cette pathologie.

Grâce à l’accompagnement d’un allergologue, vous pourrez apprendre à mieux connaître la dyshidrose et à mieux la gérer. Un suivi régulier permettra également à l’allergologue de mieux comprendre votre organisme et d’adapter ses conseils à vos véritables besoins. Par exemple, certains patients constatent que l’assèchement des mains grâce à un nettoyage au savon fonctionne bien. D’autres, au contraire, constatent que cela empire la situation.

La dyshidrose n’est donc pas une maladie grave, mais elle peut être douloureuse, gênante et handicapante. Il faut donc rapidement apprendre à la connaître et à la combattre. Il faut également la prendre pour ce qu’elle est : un avertissement de votre corps qui vous prévient que vos organes d’éliminations sont saturés et incapables de jouer leur rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *