Femme qui se questionne

Avoir ses règles deux fois en un mois : est-ce normal ?

Elles font partie de la vie des femmes. Elles apparaissent à l’adolescence pour ne disparaître que bien plus tard, quand survient la ménopause. Elles provoquent des douleurs et chamboulent parfois tout le corps… Il est bien question des « règles ». Ces pertes de sang apparaissent chaque mois, durant plusieurs jours. Mais il peut aussi arriver que les règles arrivent avec du retard, qu’elles provoquent des maux aux ovaires… Il peut aussi arriver que les règles surviennent deux fois dans le mois et cela doit alors vous alerter. En effet, le fait d’avoir deux périodes de menstruations dans un même cycle peut être le signe d’un dysfonctionnement de l’organisme. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Les règles, quelques explications

Les règles, aussi dénommées “menstruations”, désignent les pertes de sang qui interviennent chez la femme par les voies génitales. Les menstruations sont mensuelles et durent entre 3 à 7 jours. D’une femme à une autre, les règles peuvent être plus ou moins abondantes. Ainsi, chaque mois, le cycle démarre avec les règles.

Les premières règles font leur apparition entre 11 et 14 ans. Elle marque l’entrée dans la puberté et dans la période de l’adolescence. Mais qu’est-ce qui provoque ces flux de sang ? La destruction de la couche interne de l’utérus. En effet, lorsqu’il n’y a pas de fécondation, la muqueuse utérine se désagrège et s’évacue. C’est ce qui provoque ces saignements par les voies génitales.

Au contraire, si l’ovule a été fécondé, la muqueuse utérine est maintenue. En effet, la progestérone augmente afin de permettre à la couche interne de l’utérus (aussi appelée “endomètre”) de perdurer afin de recevoir l’œuf fécondé. C’est ce qui explique l’absence de règles lorsqu’une femme tombe enceinte.

Un cycle menstruel court ou irrégulier

Les règles sont donc naturelles et touchent toutes les femmes. Souvent peu agréables, elles font pourtant partie du quotidien de la gent féminine… Il faut également savoir que chaque femme est différente. Il arrive donc que la durée du cycle menstruel diffère d’une femme à une autre. La durée moyenne du cycle féminin est établie à 28 jours. Le cycle débute par le premier jour des règles et se conclu la veille du premier jour des nouvelles règles. Cependant, la durée de ce cycle n’est pas ancrée dans le marbre… En effet, certaines femmes ont des cycles plus courts (environ 21 jours), voire plus longs (supérieurs à 35 jours). Ainsi, comme vous l’aurez compris, toutes les femmes ne vivent pas les mêmes menstruations !

Par ailleurs, il faut aussi savoir que les cycles peuvent être irréguliers. Ainsi, avoir deux menstruations dans le même mois peut tout simplement être “normal” si vous avez un cycle court de 21 jours. Cependant, il faut savoir qu’à l’âge adulte, les cycles sont moins irréguliers. Cela concerne principalement les jeunes filles qui ont leurs premières règles. En effet, à la puberté, les menstruations peuvent demeurées irrégulières pendant plusieurs mois.

Un problème de santé ou une pathologie sous-jacente

Comme vous l’aurez compris, à l’âge adulte, le cycle féminin est plus ou moins régulier. Afin de bien interpréter vos pertes de sang, il est important de connaître votre cycle qui peut s’étendre de 21 à plus de 35 jours. Connaître votre cycle vous permettra de savoir si vos règles sont régulières. Si vous constatez que vous avez deux fois vos règles dans un même cycle, et cela à plusieurs reprises, alors cela doit vous amener à consulter un spécialiste. En effet, de nombreuses raisons peuvent expliquer cela :

  • Stress
  • Hyperthyroïdie
  • Ménopause
  • Fibrome utérin
  • Perte ou prise de poids extrême
  • Kystes
  • Anémie
  • Inflammation du col de l’utérus
  • Autres problèmes de santé

L’importance de consulter un spécialiste

Avoir ses règles deux fois en un mois n’est pas anodin. En effet, une irrégularité de temps à autre peut être normale et cela peut arriver à toutes les femmes. Le stress est souvent la cause première de ces irrégularités ponctuelles. Cependant, si cela devient fréquent, vous devez rester très prudente, d’autant plus si ces nouvelles menstruations s’accompagnent d’autres symptômes. Voici les autres signes qui doivent vous alerter :

  • Douleurs dans le bas ventre
  • Envie d’uriner fréquente
  • Douleurs pendant les rapports sexuels
  • Présence de caillots sombres dans vos règles
  • Coliques menstruelles

Seul un médecin pourra trouver la source du problème et vous proposer un traitement adapté. Cela peut simplement être un manque de fer, une légère anémie. Dans ce cas de figure, votre médecin pourra vous prescrire des compléments en fer. Mais cela peut aussi révéler une pathologie sous-jacente qu’il faudra soigner avec un traitement adapté. En effet, il est important de ne pas tarder car des cycles irréguliers peuvent avoir un impact sur la fertilité : trouble de la thyroïde, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK ou dystrophie ovarienne), paresse des ovaires…

Suivi du cycle menstruel

Comme vous l’aurez compris, pour éviter de vous retrouver dans un état de panique, il est très important de suivre votre cycle afin de connaître précisément la date de vos prochaines menstruations. Pour cela, vous pouvez utiliser un calendrier. Vous pouvez aussi vous faciliter la vie en utilisant une application mobile. En effet, de nombreuses applications existent et permettent de vous aider à mieux suivre vos règles et votre ovulation. Voici quelques noms bien connus :

  • Clue
  • Flo Period Tracker
  • Glow
  • Menstrual Period Tracker
  • Eve

Prendre soin de votre corps et de votre santé est primordial, et cela passe par des cycles menstruels réguliers. Si vous constatez la moindre anomalie, parlez-en avec votre médecin généraliste ou avec votre gynécologue. Par ailleurs, sachez qu’un contrôle régulier chez votre gynécologue est très important. Ce suivi doit avoir lieu au moins une fois par an. Le gynécologue est l’interlocuteur à privilégier en cas de règles douloureuses, de douleurs aux seins, de douleurs pelviennes, ou encore dans le cadre d’une grossesse ou de la ménopause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *