Sexe : douleurs lors de la pénétration, les solutions

SociétéSantéSexe : douleurs lors de la pénétration, les solutions

Vous ressentez parfois des douleurs génito-pelviennes ? C’est en effet ainsi qu’on désigne la sensation gênante d’une femme lors d’un rapport sexuel ou de toute autre activité sexuelle impliquant une pénétration. Actuellement, une femme sur cinq ressent cette gêne au moment de l’acte. Chez certaines personnes, cette souffrance est même chronique. Les infections, la sécheresse intime et l’endométriose figurent parmi les principales causes de ce trouble. Découvrez les solutions pour avoir moins mal durant vos galipettes et pour retrouver le plaisir lors de vos instants les plus intimes.

Utilisez du lubrifiant pendant une pénétration

Les causes des douleurs ressenties lors de la pénétration sont nombreuses, mais restent généralement faciles à régler. Si votre gynécologue ne constate aucun trouble particulier, il est probable qu’un manque de lubrification en soit la raison. La solution la plus courante est donc l’utilisation d’un produit lubrifiant pour faciliter une pénétration par votre partenaire ou lorsque vous utilisez un sextoy. Vous trouverez plusieurs types de lubrifiants en pharmacie et dans les sex-shops, notamment :

  • le lubrifiant classique composé d’eau et de glycérine,
  • le lubrifiant hydratant à base de gel d’aloe vera ou d’acide hyaluronique,
  • les ovules lubrifiants,
  • le lubrifiant glissant ou aromatisé,
  • le lubrifiant de fertilité.

En cas de douleur ressentie durant la pénétration, la solution hydratante est ici la plus adéquate. En effet, l’aloe vera et l’acide hyaluronique composant ce type de lubrifiant possèdent des vertus hydratantes et apaisantes. Ces composants restaurent également la tonicité et l’élasticité de la muqueuse vaginale.

Voilà pourquoi le lubrifiant est idéal pour adoucir la pénétration du pénis de votre partenaire. Si vous aimez vous amuser avec des sextoys, il faut appliquer d’abord un lubrifiant sur votre dildo et également à l’entrée de votre vagin pour profiter d’une meilleure sensation. Une ou deux noisettes de gel suffisent à activer l’action lubrifiante du produit et à prolonger le confort lors d’un rapport sexuel.

Faites néanmoins attention à l’influence que ces produits peuvent avoir sur le pH vaginal. Il importe de préserver l’acidité du vagin, surtout si vous utilisez un lubrifiant aromatisé.

lubrifiant, dildo

Quelles sont les causes des douleurs vaginales ?

Les douleurs survenant au moment d’une relation sexuelle se manifestent sous une forme superficielle ou profonde. Elles se caractérisent par des sensations de brûlure, des picotements, des démangeaisons et des contractures spasmodiques.

Les causes de la douleur vaginale superficielle

La douleur superficielle ou aiguë survient parfois suite à un manque de désir ou à une lubrification insuffisante du sexe féminin. Par ailleurs, une hygiène excessive des parties intimes est aussi responsable des douleurs vaginales. Cette pratique assèche votre vagin et crée un déséquilibre de la flore microbienne. Une toilette externe suffit puisque le vagin se nettoie tout seul.

D’autre part, le trouble de la pénétration apparaît lorsque vous souffrez d’une infection génitale, notamment une mycose vaginale causée par un germe appelé Candida albicans. D’autres infections génitales liées à des virus et à des bactéries pourraient aussi perturber la pénétration. N’hésitez pas à consulter votre gynécologue dès que vous remarquez des pertes anormales et malodorantes, des démangeaisons ou une inflammation au niveau de votre vulve.

La ménopause engendre aussi des douleurs lors de la pénétration vu que le taux d’œstrogène est en baisse. Résultat : le vagin est plus fragile et perd en élasticité. La muqueuse devient ainsi moins épaisse, d’où la nécessité de l’application de lubrifiant.

Il arrive dans des cas très rares que cette douleur soit la conséquence d’une malformation de la paroi vaginale ou de l’hymen. Par ailleurs, la prise d’antihistaminiques peut provoquer temporairement une sécheresse vaginale, rendant éprouvante l’intromission du pénis ou d’un jouet sexuel quelconque.

Les causes de la douleur chronique

La douleur profonde, quant à elle, apparaît à cause d’une endométriose. Cette maladie, souvent mal diagnostiquée, provoque de fortes douleurs pelviennes profondes et des douleurs de règles. L’origine de la douleur peut aussi parfois être psychique, surtout si vous avez vécu un traumatisme comme un abus sexuel. Le stress et le manque d’excitation favorisent également les douleurs vaginales.

D’autres facteurs potentiels occasionneraient également les douleurs génito-pelviennes, en l’occurrence :

  • une contracture permanente des muscles du pelvis,
  • une déchirure du périnée,
  • une tumeur,
  • une rétroversion de l’utérus.

Un fibrome, un kyste ovarien ou une infection de l’utérus peut aussi provoquer les maux ressentis au niveau du vagin durant la pénétration.

douleurs, relations sexuelles

Suivez quelques conseils pour retrouver du plaisir pendant la pénétration

En dehors de l’utilisation d’un lubrifiant, on conseille également aux femmes de ne porter que des sous-vêtements en coton. Pour la toilette, préférez les savons doux aux gels lavant parfumés et évitez d’utiliser des déodorants intimes. Inutile d’aller en profondeur, savonnez uniquement la partie pileuse de votre sexe.

Il est important de faire monter le désir pour faciliter la lubrification vaginale, car cela réduit l’inconfort lors de la pénétration. Pensez aussi à changer vos positions lors de l’acte, la femme peut se placer au-dessus par exemple afin de mieux contrôler la pénétration.

Si la douleur génito-pelvienne persiste, l’intervention d’un médecin, d’un kinésithérapeute ou d’un sexologue est nécessaire.

Si vous avez des difficultés au moment de la pénétration, il arrive que cela provienne des contractions involontaires des muscles situés autour de l’orifice vaginal. Une rééducation des muscles du plancher pelvien peut aider la femme à relâcher cette partie de son corps. Pour ce faire, le kinésithérapeute prescrit des exercices destinés à étirer les muscles affectés pouvant être la source de la douleur.

La thérapie par ultrasons est aussi une solution envisageable. Elle consiste à appliquer des ondes sonores à haute fréquence sur les muscles pelviens en vue d’augmenter le flux sanguin, d’améliorer la cicatrisation et de réduire les contractures.

Consulter un psychologue ou un sexologue peut également aider à passer au-delà de ce mal. La consultation se fait généralement seule, mais l’idéal est d’y aller avec son ou sa partenaire. La thérapie aide à gérer l’angoisse relative aux douleurs ressenties pendant les rapports sexuels.

Le trouble de la pénétration se définit par une douleur ressentie au moment des rapports sexuels ou de toute autre activité sexuelle avec pénétration. Sur le long terme, la douleur rend l’acte sexuel éprouvant, voire impossible. Quelle que soit l’ampleur de ce mal, qu’elle soit superficielle ou profonde, les douleurs liées à la pénétration constituent une raison valable pour consulter un gynécologue. Le diagnostic de ce trouble repose sur les symptômes, un examen pelvien et d’autres critères spécifiques. La douleur génito-pelvienne n’est toutefois pas une fatalité. Des traitements et des mesures de prévention existent, pour ne citer que les soins destinés au périnée comme la rééducation et la gymnastique abdomino-pelvienne.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here