SociétéMa vieRencontrez votre partenaire sur une application de rencontre

Rencontrez votre partenaire sur une application de rencontre

Le temps où l’on cachait son inscription sur les sites de rencontre pour mieux romancer cet instant pour les amis et la famille, est révolu. Depuis le premier confinement, 22% des Français ont trouvé chaussure à leur pied en ligne.

Une pratique qui se généralise, puisque 30% des français ont, ou ont déjà eu un profil sur un site de rencontre. Les applications qui permettent de nous faciliter la vie sont légion. Parmi elles, citons les plus connues, comme Tinder, Hinge, ou encore OkCupid.

Les applications de rencontre fonctionnent

L’idée bien ancrée dans les esprits est que les applications de rencontre ne permettraient pas de trouver l’âme sœur, tout au plus des rencontres éphémères. Les chiffres que nous avons déjà cités sont loin de confirmer cette opinion.

Au contraire, le numérique prend une telle place dans nos vies que l’on peut parier, sans prendre de grands risques, que la majorité des rencontres dans le futur se feront au travers d’applications, dont le hasard des « matchs » repose sur la programmation d’un algorithme.

Puisque tout repose sur une suite de lignes de code, il est nécessaire de s’intéresser à ces petits robots que sont les algorithmes, et de les mettre à nu, pour savoir comment trois grandes applications de rencontre nous font « matcher », ou pas.

L’algorithme Tinder, et sa note de désirabilité

Pour mettre en relation les membres de sa communauté, Tinder avait longtemps basé son algorithme sur une « note de désirabilité », appelée le « elo score ». Une politique que le géant de la rencontre a modifiée au moment des révélations faites par une journaliste sur ce fonctionnement ambigüe.

Aujourd’hui, l’algorithme de Tinder aurait abandonné ce « elo score » pour préférer se baser sur l’activité des utilisateurs sur l’application, en garantissant ne se baser ni sur le salaire, ni sur la couleur de peau. Pour le reste, son fonctionnement est un mystère.

Source : pexels / cottonbro

L’algorithme Hinge et les « likes »

Hinge considère que ce qui rend votre profil attractif repose sur les « Like » que vous recevez et que vous avez envoyés durant les dernières 24 heures. Autrement dit, l’algorithme tente de cerner le comportement de chaque membre pour déterminer qui faire « matcher » avec qui.

Hinge utilise le système algorithmique Gale-Shapley, une formule découverte en 1962, et qui permet de résoudre un problème mathématique dénommé « le problème des mariages stables ». Autrement dit, il permet de résoudre le problème consistant à trouver, parmi un nombre d’hommes et de femmes, lesquels vont former des paires durables.

C’est pourquoi il se réfère principalement aux interactions qu’entretiennent entre eux les utilisateurs de l’application. L’unité de mesure de ces interactions est, pour Hinge, les « like ».

L’algorithme OkCupid et son pourcentage de bonheur

OkCupid est l’un des sites de rencontre dont le profil des membres est le plus complet. Pour posséder un profil complété à 100%, vous devez répondre à plus de 4000 questions, qui vont de vos opinions politiques à votre orientation sexuelle, en passant par votre croyance en Dieu.

L’algorithme d’OkCupid vous met donc en relation avec les personnes qui se rapprochent le plus de vos préférences, en calculant un indice de satisfaction correspondant aux chances que vous avez d’être heureux avec la personne avec laquelle vous « matchez ».

Dans ce calcul, pour obtenir un « match » de 99.99%, vous devrez avoir répondu de la même manière à 1000 questions.

Toutefois, est-ce que le bonheur se trouve dans la ressemblance ? Et si les algorithmes ne pouvaient pas prendre en compte des éléments qui ne se mesurent tout simplement pas ? Peut-être faudrait-il alors chercher l’amour ailleurs.

Partager

Vous aimerez aussi