J’ai découvert la phytoépuration, ou l’assainissement individuel écologique

0
2165
Un système de phytoépuration

Hier, j’ai passé la journée avec ma mère. Alors qu’on déjeunait en terrasse, un poil accablées par la chaleur, elle m’a parlé d’une de ses amies, qui avait fait installer un système de phytoépuration. Devant mes yeux ronds, elle m’a tout expliqué.

Une méthode d’assainissement individuel écologique

Alors, la phytoépuration, c’est un système super simple qui consiste à filtrer les eaux usées avec des plantes, et plus particulièrement avec des roseaux. Un peu comme une piscine naturelle, en fait. Cette méthode d’assainissement est donc totalement naturelle. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce ne sont en fait pas les plantes qui épurent l’eau, mais les bactéries. Quand ma mère m’a expliqué ça, je ne vous cache pas que je l’ai une nouvelle fois regardée avec des yeux exorbités. Les bactéries, c’est pas le truc contre lequel on lutte habituellement ?

Un système simple

Je vous résume ce que j’ai compris des explications de ma mère. Ces bactéries là sont en fait nos alliées, puisque ce sont elles qui vont filtrer l’eau. Les plantes, elles, sont là pour favoriser la prolifération des bactéries grâce à la production d’oxygène. Simple, mais efficace. Pour vous détailler un peu mieux le système, il y a deux bassins, pour deux filtres. Il faut quand même disposer d’un vingtaine de mètres carrés pour pouvoir bénéficier de cette installation. Les eaux usées sont filtrées en deux temps. Une première fois verticalement, puis horizontalement, lors de leur passage dans le second bassin.

Un procédé encore méconnu

D’ailleurs, avant que ma mère ne m’en parle, je ne connaissais pas non plus. La plupart des gens connaissent la fosse sceptique et, grosso modo, ça s’arrête là. On n’est pas tous experts en assainissement comme ma mère ! Pourtant, c’est une installation agréé. Mais quand ma mère m’a parlé du prix de l’installation, j’ai compris pourquoi ce système, qui semble pourtant ne présenter que des avantages, n’était pas devenu la méthode d’assainissement individuel numéro un.

Il faut tout de même compter entre 8 000 et 10 000 € pour ce genre d’installation. Mais son amie a payé deux fois moins cher. Comment ? Elle a choisi l’option Do It Yourserlf, qui consiste à installer soi-même ses bassins, tout en bénéficiant d’un accompagnement et de conseils, ce qui lui a tout de même permis de réaliser une belle économie. En plus, contrairement à ce que je pensais, ça ne demande presque aucun entretien. Le bassin s’entretient tout seul. Elle est pas belle, la vie ?

Article précédentQuand le pain porte assistance aux pompiers
Article suivantMonochrome, camaïeu, contraste : comment associer les couleurs vestimentaires ?
Aurélie Hosteins
Aurélie Hosteins se démarque comme une blogueuse de premier plan dans les univers de la mode, du lifestyle, de l'habitat et de la vie familiale. En tant que mère de trois fils, elle fusionne habilement sa passion pour la mode avec son rôle parental, motivant ainsi les femmes à harmoniser leur style personnel avec leur vie de famille et leurs aventures. Son blog brille par son mélange de tendances mode contemporaines, de conseils utiles pour le quotidien et de récits de voyages, le tout reflétant son dynamisme et sa compétence en matière de mode.Aurélie maîtrise l'équilibre entre les responsabilités de la maternité et le maintien d'un style de vie élégant, offrant ainsi une vision unique de la femme moderne. Les voyages occupent une place significative dans ses écrits, apportant une perspective internationale et une fraîcheur d'inspiration à son blog. Aurélie Hosteins va au-delà du rôle traditionnel de blogueuse mode ; elle est une véritable muse pour celles qui recherchent un mode de vie à la fois actif, chic et équilibré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici