Parquet flottant : pourquoi l’adopter pour votre intérieur ?

Vous cherchez à rendre votre intérieur plus chaleureux et cherchez à cette occasion un revêtement pour votre sol ? Vous aimez le contact et l’apparence du bois, et songez à installer du parquet en bois massif ? Néanmoins, la difficulté d’installation et le prix de ce revêtement vous fait frémir et vous cherchez une solution alternative ? Ne cherchez plus, c’est du parquet flottant qu’il vous faut.

Pourquoi mettre du parquet flottant ?

Le parquet flottant commercialisé aussi sous le nom générique de parquet contrecollé présente de nombreux avantages par rapport au parquet en bois massif. Celui qui est le plus évident est certainement son prix beaucoup moins élevé, mais l’on peut aussi citer la facilité d’installation de ce revêtement. En effet, là où le parquet en bois massif nécessite une pose cloutée ou collée, le parquet flottant n’est pas directement fixé au sol, mais posé au sol avec un système d’encliquetage pour qu’il soit stable. Il dispose aussi de trois couches collées les unes aux autres pour assurer épaisseur et stabilité.

Pourquoi mettre du parquet flottant ?
Source : Thanos Pal / unsplash

Comment choisir son parquet flottant ?

Ce type de parquet offre donc une certaine souplesse de pose et n’est pas très cher. Il comporte aussi des inconvénients, comme sa faible tolérance à l’humidité. On évitera donc de l’installer dans des pièces humides comme la buanderie ou la salle de bain. Toutefois, certaines marques ont développé des parquets flottants résistants à l’humidité, comme le parquet Quick-step stratifié qui utilise le chêne naturellement résistant à l’eau mais le combine avec un système de chauffage au sol. Autrement, vous pouvez utiliser un parquet flottant plus classique dans des pièces sans humidité. Dans une bibliothèque avec de beaux rayonnages de livres, il sera du plus bel effet. Vous pouvez également l’installer dans une chambre feng shui pour apporter une dimension chaleureuse et naturelle

Aussi, si vous voulez choisir votre parquet flottant, renseignez-vous bien au préalable sur sa résistance à l’humidité selon les pièces dans lesquelles vous voulez l’installer. Renseignez-vous aussi sur sa résistance tout court, car il est préférable d’en choisir un solide avec un bon bois dans des pièces susceptibles de l’abîmer. Par exemple, dans une salle à manger où les chaises sont amenées à être déplacées et à frotter le sol, votre parquet pourra vite être égratigné si vous n’en avez pas choisi un de bonne qualité à la base. 

Comment choisir son parquet flottant ?
Source : Jason Hafso / Unsplash

Enfin en fonction de votre décoration, vous devrez également choisir entre différents bois qui n’ont pas la même tonalité, du moins si vous en choisissez un avec une finition naturelle. Certains traitements de teinturerie comme la patine pourront apporter une autre tonalité au bois. Par ailleurs, gardez à l’esprit que certains types de bois ont également des spécificités, comme le chêne qui est plus résistant à l’humidité que l’érable. Néanmoins, le bois d’érable est plus précieux et élastique. Vous retrouverez souvent les essences suivantes : frêne, chêne, noyer, pin.

Quel prix pour un parquet flottant ?

Tous les prix sont pratiqués pour ce type de sol. Il sera difficile d’en trouver à moins de 15 € le m² qui est le prix de départ, mais cela peut aller jusqu’à 50 € selon la qualité du bois et les traitements utilisés (résistance à l’eau par exemple). Le prix varie aussi selon le type de bois utilisé et sa qualité. À titre de comparaison, le prix de départ d’un parquet en bois massif est à 40 € le m². On note une différence assez importante entre ces deux types de revêtement, et l’on voit à quel point le parquet flottant est intéressant d’un point de vue budget. Avoir un sol tendance à petit prix n’est pas impossible, il est donc grand temps de relooker votre sol. 

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here