Spécial jeunes : gérer tes démarches en santé

0
753

Tu viens enfin de passer le cap de la majorité, félicitations ! À toi la vie autonome dont tu as toujours rêvé. Mais qui dit indépendance, dit aussi faire face à la paperasse et autres tâches administratives qu’ont toujours fait tes parents. Alors dans cet article, je te guide sur ce que tu vas devoir entreprendre, notamment pour tes démarches en santé.

https://stock.adobe.com/fr/images/young-successful-african-american-woman-entrepreneur-or-an-office-worker-stands-with-crossed-arms-near-a-desk-in-a-modern-office-looking-at-the-camera-and-smiling/551869779

Les bons réflexes pour que tu sois bien remboursé

Tu as 18 ans et c’est super ! Tu es maintenant un jeune adulte autonome. Mais pour être parfaitement autonome, il faut également que tu fasses quelques déclarations administratives puisque tu n’es plus considéré comme un “ayant droit”.

Aux yeux de l’Assurance Maladie, tu es désormais un “assuré autonome”. Donc, tu dois te créer un compte Ameli pour pouvoir gérer toutes les démarches en santé depuis ton compte personnel. Ton compte te permettra de consulter tes rendez-vous, avoir à disposition tes déclarations et attestations de droits, gérer ta carte vitale, inscrire ton RIB pour recevoir les remboursements, recevoir des arrêts maladie, etc. Un adulte pourra t’en parler si tu as besoin d’aide.La première chose que tu as à faire, sera de créer ton compte sur Ameli et de renseigner toutes tes informations (adresse postale, RIB, déclarer ton médecin traitant). Tu auras besoin de ton numéro de sécurité sociale.

Ensuite, tu pourras mettre à jour ta Carte Vitale dans une pharmacie par exemple. Tout se mettra à jour automatiquement grâce aux informations que tu auras entrées.

Il faudra également que tu souscrives à une mutuelle. Celle-ci va te permettre de bénéficier de remboursements supplémentaires en complément des remboursements de l’Assurance Maladie qui sont basés sur des fonds publics. Pour choisir la meilleure mutuelle, tu peux demander à rejoindre celle de tes parents, ou en comparer plusieurs. L’important est que tu choisisses une formule de mutuelle qui s’adapte à ton âge et à tes besoins. Si admettons tu portes des lunettes à forte correction, tu auras tout intérêt à choisir une mutuelle personnalisée pour pouvoir être mieux remboursé pour tes besoins en soins ophtalmologiques. Si tu travailles, parles-en à ton patron : toutes les entreprises doivent obligatoirement proposer une mutuelle d’entreprises à tous ses salariés.

Les bases de ta couverture santé

Si tu poursuis tes études, tes frais de santé seront automatiquement pris en charge par l’Assurance Maladie. Tu dépendras toujours de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de ton lieu de résidence.

De base, l’Assurance Maladie rembourse 70% des frais médicaux lorsque tu consultes en priorité ton médecin traitant. Les 30% restant seront pris en charge par ta mutuelle complémentaire. Cela te permet de bénéficier de soins 100% remboursés. Ces remboursements sont possibles si tu as créé et rempli ton compte personnel Ameli, et mis à jour ta Carte Vitale. Ce sont les deux outils primordiaux pour que tout se fasse automatiquement.

Comment faire si tu travailles et que tu tombes malade ?

Si en parallèle de tes études tu exerces une activité professionnelle et que tu tombes malade, tu pourras bénéficier d’un arrêt de travail par ton médecin. Les indemnités journalières te seront remboursées par l’Assurance Maladie pour compenser la perte de salaire. Ces dernières te seront dues à compter du 4e jour d’arrêt de travail. Les trois jours auparavant ne seront pas remboursés. L’Assurance maladie va te verser les indemnités journalières après traitement de ton dossier, puis tous les 14 jours (en moyenne). Cette indemnité est égale à environ 50% de ton salaire journalier de base.

Certaines mutuelles proposent une option prévoyance pour pouvoir être remboursé à 100% lors d’un arrêt de travail. Penses à poser la question au conseiller auquel tu auras à faire.

Pour toutes tes nouvelles démarches administratives, et bien comprendre le fonctionnement du système de santé, n’hésites pas à poser la question à un adulte plus âgé qui a l’habitude. Tu peux t’adresser directement aux conseillers CPAM proches de chez toi pour bien comprendre le système de santé. L’important, est que tu comprennes bien le fonctionnement pour pouvoir être autonome, remboursé et en bonne santé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici