Les balcons et les terrasses affolent les prix des logements en France

Vous le savez, j’ai une passion pour les extérieurs. J’adore prendre mon café le matin sur mon petit balcon. Souhaitant pouvoir installer une vraie terrasse dans mon prochain logement, j’ai commencé à étudier le marché. C’est impressionnant à quel point les balcons et les terrasses font flamber les prix, encore plus après le confinement que nous avons vécu en mars et avril 2020.

Un extérieur peut augmenter de plus de 8 % la valeur d’un logement

Si vous souhaitez investir, achetez un appartement avec un balcon ou une terrasse. Vous pourrez y installer des bains de soleil et vous prélasser pendant des heures. Le farniente n’est pas le seul avantage. En choisissant un appartement avec un extérieur aujourd’hui, vous pouvez être certain que vous n’aurez aucune difficulté à le revendre demain.

La pandémie subit par le monde entier ayant entraîné un confinement total en France en mars 2020 a joué sur l’augmentation de prix des logements avec terrasse. Une étude a été publiée fin mai, lorsque nous avons eu le droit de sortir de chez nous à nouveau sans attestation. Elle démontre que les appartements avec balcon ou terrasse situés dans l’une des onze plus grandes villes de France, vont se vendre, en moyenne, 8,8 % plus cher qu’un appartement sans extérieur. D’autres atouts vont jouer un rôle majeur, notamment l’ensoleillement de cet extérieur, l’étage où l’appartement est situé et bien sûr, la ville.

Des extérieurs à des prix très élevés à Paris

Paris est une ville connue pour ses hauts loyers et les prix d’achat d’appartement pouvant dépasser l’entendement. Lors du premier confinement, les Parisiens ont subi de longues journées au sein de leur appartement, la majorité ne pouvant même pas profiter d’un extérieur. Pourtant, les mois de mars et d’avril 2020 étaient deux mois très ensoleillés. Certains ont réussi à s’enfuir à temps pour profiter des joies de la campagne et d’autres se sont promis que s’il y avait deuxième confinement, extérieurs, ils auraient.

Alors aujourd’hui, 26 % des personnes vivant à Paris souhaitent avoir un extérieur afin de “prendre l’air”. Malheureusement, la plupart des balcons implantés dans la capitale ne sont pas immenses, beaucoup ne dépasse pas les 9 m². Cela peut être plutôt restreint pour “prendre l’air” correctement. Pour espérer plus, un arrondissement peut convenir : le 8e. Mais quand on vit à la capitale, on le sait, un petit balcon peut suffire à notre bonheur. Petit ou grand, le prix peut varier, mais ce qui va surtout peser dans la balance, c’est l’emplacement et l’exposition. Un balcon plein sud dans le 6ᵉ arrondissement, l’arrondissement le plus cher, fait vite grimper la valeur d’un bien.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here