Les sites de rencontre tiennent-ils leurs promesses ?

Les sites de rencontres tiennent-ils leurs promesses ?

Vous aviez peut-être déjà entendu parler de l’affaire du site internet canadien Ashley Madison, qui en 2015 avait trompé de nombreux clients. Mais plus récemment, c’est le site de rencontre Match.com qui a connu des difficultés, rappelons que ce site fait partie de la même société que Tinder. Voyons de plus près de quoi il en retourne.

Des milliers d’utilisateurs arnaqués

L’affaire se passe aux États-Unis et concerne des milliers d’utilisateurs du site Match. La FTC (Federal Trade Commission) pointe du doigt le groupe, qui aurait trompé ses clients sur une période de deux ans, allant de 2016 à 2018. La méthode est assez simple, pour motiver les internautes à la recherche de l’amour à payer pour s’inscrire, le site leur a envoyé de fausses informations mentionnant qu’ils plaisaient à une autre personne ou que leur profil avait était aimé. Ce sont ainsi 499000 abonnements payants qui ont été réalisés de façon malhonnête. L’enquête en toujours en cours mais selon la FTC le site Match était conscient de cette pratique.

Renseignez-vous avant de vous inscrire

Afin de ne pas tomber sur un site de rencontre proposant de faux services, il est toujours intéressant de consulter les divers commentaires sur les sites, tels que les avis sur Eliterencontre ou Meetic. La chose à éviter ce sont les sites mettant en ligne de faux profils ou ceux qui survende la présence des femmes sur leur plateforme de rencontre au détriment des hommes.

Comme cela fut le cas en 2015 avec l’affaire Ashley Madison, car dans son service de chat, c’était 11 millions d’hommes qui pouvaient discuter avec 2400 femmes. Alors que la répartition homme / femme était en effet annoncée différemment sur la publicité du site, cette méthode permettait d’attirer un maximum d’homme à s’inscrire.

Facebook se lance dans le secteur de la rencontre en ligne

Le célèbre réseau social Facebook est en train de développer son service de rencontre qui s’appellera Facebook Dating. La plateforme devrait apparaître en ligne d’ici 2020. Facebook et son gigantesque catalogue d’inscrit pourra ainsi faire bénéficier ses données à ses futurs inscrits à la recherche de l’amour. Ce service est déjà fonctionnel dans 19 pays étrangers, mais la plateforme française n’est pas encore active.

Pour participer à ce service de rencontre en ligne, il sera nécessaire d’ouvrir un second profil dédié au dating et il vous faudra être majeur pour profiter de cette fonction. Des correspondances de profils pourront ainsi être réalisées en fonction des centres d’intérêt et des préférences de chacun. Annoncée gratuite, cette plateforme de rencontre sera financée par les publicités qui s’afficheront à l’écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *