Différents modèles de hand spinner

La réparation du hand spinner

L’autre jour, alors que j’étais chez une amie, nous avons vécu un drame sans précédents : le hand spinner de son fils ne fonctionnait plus. Etant un peu bricoleuse et n’aimant vraiment pas voir le chagrin sur sa petite bouille d’ange, j’ai retroussé mes manches et j’ai tenté de le réparer.

D’abord, vérifier le boîtier du hand spinner

Comme vous le savez déjà, le hand spinner ou fidget spinner, c’est ce petit objet que nous voyons partout, à trois branches et tournant sans fin. On en trouve de tous les styles et de toutes les couleurs. Du coup, chacun peut trouver celui qui lui correspond le mieux. Ils fonctionnent avec un système de roulement à bille, au centre, qui permet justement au jouet de tourner à l’infini.

Pour commencer, j’ai observé le mécanisme et me suis rendue compte que la moindre déformation du boîtier de rotation ou la moindre casse pouvait être fatale. Ce petit mécanisme, au centre du jouet est bien évidemment remplaçable. Je vous suggère d’ailleurs d’utiliser un roulement en métal si vous en venez à le changer, plutôt qu’un roulement en céramique car beaucoup plus fragile et, au contact d’un enfant, la catastrophe est vite arrivée. Ceci étant, n’ayant vu aucune déformation sur le fidget spinner du fils de mon amie, j’ai approfondi mes recherches.

Ensuite, les billes

J’ai donc regardé du côté du roulement, vu qu’il tournait mal. J’ai vérifié s’il n’y avait pas un problème de frottement. J’avais entendu dire que si c’était le cas, le hand spinner émettait un son assez aigu, ce qui n’était pas le cas ici.

Du coup, je l’ai démonté pour m’assurer que les petites pièces à l’intérieur n’étaient pas cassées ou encrassées. J’ai retiré les billes du roulement et j’ai utilisé une technique de grand-mère pour retirer la rouille dessus, qui consiste à les laisser tremper dans du vinaigre blanc pendant une petite demi-heure et les rincer avec de l’alcool à 90°. Attention les filles, évitez d’utiliser de l’eau pour le rinçage, la rouille pourrait revenir. Après, il suffit de sécher les pièces au sèche-cheveux pour ne pas prendre le risque que des peluches d’un tissus vienne se redéposer dessus.

Une fois sec et complètement remonté, le petit étant parti pour une petite sieste, nous avons laissé de côté le hand spinner, mon amie et moi. Nous avions déduis qu’il serait bon d’attendre que les différents produits soient complètement évaporés pour refaire un essai. Et nous avions bien fait : une fois la première tentative faite, tout était rentré dans l’ordre et le sourire est revenu sur le visage du fils de mon amie. En plus, nous en avons profité pour lui donner un petit cours de mécanique en lui expliquant tout le fonctionnement de son jouet, et l’avons également initié aux dangers des petits objets pour les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *