Des pompiers utilisent des sacs à pains personnalisés pour recruter

Quand le pain porte assistance aux pompiers

Je crois que je ne vous ai pas raconté comment j’ai failli devenir pompier ?! C’était alors que nous étions parties en week-end en Meurthe-et-Moselle avec une amie pour nous changer un peu les idées. Un matin, on a voulu acheter du pain pour notre petit déjeuner et c’est là que tout a failli basculer ! Laissez-moi vous raconter toute l’histoire.

Des pompiers sur l’emballage !

Ce matin-là, mon amie et moi entrons dans la boulangerie en riant, car elle venait de me raconter les dernières bêtises de son neveu. On demande une baguette. La boulangère, très aimable, nous sert rapidement. C’est un petit village, il y a rarement la queue. On allait ressortir pour finir notre promenade quand ma copine me fait tout à coup remarquer le sac à pain en papier. Je regarde et qu’est-ce que je vois ? Des pompiers ! Le sac à pain était imprimé à leur effigie. Curieuses, on pose quelques questions à la boulangère, histoire d’élucider le mystère. “Pourquoi il y a des pompiers sur votre emballage alimentaire ?”.

Un emballage alimentaire publicitaire

Elle nous explique alors gentiment que les pompiers de la région, dirigés par le commandant Laurent Juillerat, manquent d’effectif et que pour sensibiliser les gens à leur cause et trouver des volontaires, le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Meurthe-et-Moselle a décidé de lancer une campagne de communication. Ils ont choisi le sac à pain parce que l’idée avait apparemment déjà fait ses preuves dans d’autres départements. On apprend alors que 32 boulangeries ont décidé de participer à cette démarche en acceptant de distribuer le pain dans ces quelques 51 000 emballages personnalisés.

Ou plutôt une campagne de recrutement

La boulangère, qui avait à cœur de prêter main forte aux sapeurs pompiers, qui sont en plus de bons clients, déplorait que la plupart des clients ne remarquent pas la publicité imprimée sur le papier, plus intéressés par le contenu de leur sac à pain. Effectivement, nous aussi, on a bien failli ne pas la voir. Elle a souri quand j’ai suggéré que les hommes du feu fassent comme les joueurs de rugby, en posant avec seulement leur casque de pompier.

Puis quand j’ai regardé plus attentivement le sac, j’ai lu le slogan “Nous sommes techniciens, mères au foyer, agriculteurs, étudiants… Nous sommes tous pompiers volontaires, pourquoi pas vous ?”. Je me suis sentie un peu bête de me montrer si superficielle. Du coup, mon amie et moi avons décidé de rester devant la boulangerie durant toute la matinée pour aider à faire passer le message des pompiers. Un peu plus et je signais pour me faire pardonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *