La maison de mes grand-parents

La famille à la rescousse pour mon investissement immobilier

J’ai parlé de mon projet d’investissement dans une SCPI à mes proches. Mes grands-parents m’ont dit qu’ils voulaient m’aider. J’ai trouvé ça trop mignon, parce qu’avec leur retraite, c’est aussi difficile pour eux d’investir que pour moi d’économiser. Mais vous savez comment sont les grands-parents. Plus que décidés, ils se sont renseignés pour vendre leur maison en viager. Le conseiller financier qu’ils ont consulté leur a proposé une autre option, plus rentable et moins morbide, malgré un nom peu ragoûtant : le démembrement de propriété.

Une alternative au viager

Je me souviens avoir vu le film “Le viager” quand j’étais petite. Le viager me fait l’effet de reposer sur l’attente, voire l’espoir que le vendeur décède au plus vite. Je m’y suis donc opposée. Mais mes grands-parents sont aussi têtus que moi (je sais de qui je tiens ça !) et ils ont tenu à se renseigner quand même. Ils ont consulté un conseiller financier qui leur a expliqué que le viager est loin d’être pour eux la meilleure option. Il leur a parlé du démembrement de propriété temporaire et a bien ri quand ils ont cru qu’il s’agissait de démolir leur maison.

Lire aussi : Je veux investir dans la pierre !

Le démembrement temporaire de propriété

Comme ils n’ont pas bien compris ce que le conseiller financier leur a expliqué, ils ont voulu y retourner et ils m’ont demandé de les accompagner. On y est donc allé tous les trois et ce coup-ci, on a tout compris. Ça avait l’air compliqué mais en fait, c’est bête comme chou. Il s’agit de ne vendre que ce qu’on appelle « la nue propriété » et de conserver l’usufruit de sa maison. Pour l’acheteur, ça veut dire qu’il possède la maison mais ne peut pas en profiter, ni l’habiter, mais qu’en contrepartie, il la paye 30 à 50% moins cher que sa valeur en pleine propriété. Pour le vendeur, ça veut dire qu’il reçoit immédiatement une rentrée d’argent, qu’il est libre d’investir, de dépenser ou d’épargner, tout en continuant à habiter sa maison, dont il conserve l’usufruit.

Lire aussi : Erreur de la banque en votre faveur !

Des garanties pour les deux parties

Ce qui me rassure et me séduit, c’est que le contrat repose sur la bonne santé et la longévité du vendeur. En effet, plus le démembrement de propriété est long, plus la décote est importante. C’est un investissement à long terme pour l’acheteur, qui devra attendre pour un retour sur investissement, mais est exonéré de la taxe foncière et des soucis de gestion locative, et une rentrée d’argent immédiate pour le vendeur, qui profite ou peut faire profiter de son patrimoine de son vivant.

Je crois qu’on va revoir ce conseiller financier très vite et bientôt, mes grands-parents et moi, nous serons investisseurs immobiliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *