Crise de foie

Comprendre ce que signifie avoir un taux élevé de bilirubine et les enjeux

En ces temps post-réveillon, parlons santé, parlons crise de foie ! Après celle à laquelle mon oncle a eu droit à Noël, j’ai pu me pencher sur ce que veut dire avoir un taux élevé de bilirubine, substance dont j’ignorai jusque-là l’existence. Savez-vous de quoi il retourne ?

Définition de ce qu’est la bilirubine ?

Loin de représenter une molécule incompréhensible pour le commun des mortels, la bilirubine s’explique assez facilement, même pour la néophyte que je suis. Il s’agit d’un pigment jaunâtre, qu’on trouve dans la bile. Pour rappel à celles qui auraient séché les cours de biologie au lycée, la bile est un liquide sécrété par le foie pour aider à digérer les graisses, et évacué par l’organisme avec les selles.

Lorsque les globules rouges meurent, en principe dans la moelle osseuse ou la rate, le foie prend en charge la décomposition le l’hémoglobine qu’ils contiennent. Il joue un peu les agents funéraires et les crématoriums, si vous préférez. Une amie infirmière le surnomme affectueusement « le cimetière du corps humain », c’est dire ! C’est durant ce processus de recyclage que la bilirubine se crée. Elle est alors stockée dans la vésicule biliaire au sein de la bile, avant d’être expulsée. Vous l’aurez compris, on parle d’un déchet de l’organisme.

Comment contrôler son taux de bilirubine

On détecte les seuils de bilirubine par prise de sang, si possible sans avoir mangé ni bu dans les quatre heures qui précèdent. Le taux de bilirubine estimé comme normal chez l’adulte quand il se situe dans la fourchette de valeurs suivantes :

  • De 0 à 1 mg par dl de sérum sanguin (bilirubine non conjuguée, c’est-à-dire qu’elle doit être traitée par le foie pour être éliminée),
  • De 0 à 0,3 mg par dl de sérum sanguin (bilirubine conjuguée, soluble et qui a été traitée par le foie),
  • De 0,3 mg à 1,9 mg par dl de sérum sanguin (bilirubine totale, la somme des valeurs ci-dessus).

Dans ce dernier cas de figure, un trouble qu’on connaît toutes sous le nom de « jaunisse », ou « ictère » peut se développer, générant un jaunissement de la peau et des muqueuses. Si vous avez fait une crise de foie comme mon oncle lors d’un réveillon de Noël, vous cernez certainement de quoi je veux parler… Il s’agit d’ailleurs d’une affection fréquente chez les bébés, qui se manifeste cliniquement quand la valeur de bilirubine dépasse les 5 mg/dl

Quelles sont les causes d’un taux élevé de bilirubine ?

Parmi les causes de l’excès de bilirubine, les médecins en comptent trois principales chez l’adulte :

  • Être affligé d’une maladie hépatique (genre avoir une cirrhose, souffrir d’un foie gras ou d’anémie, voir le syndrome de Gilbert), ce qui rend le foie impuissant à traiter la bilirubine comme il le devrait.
  • Avoir une hépatite (A, B ou C), ou être porteur d’une maladie vénérienne ou sexuellement transmissible – la mauvaise surprise si on n’était pas au courant, donc.
  • L’augmentation anormale de la mortalité de ses globules rouges.

Enfin, quelques causes secondaires moins joyeuses peuvent être à l’origine d’un taux anormal de bilirubine : le cancer de la vésicule ou du pancréas, la sténose biliaire ou la présence de calculs dans la vésicule biliaire (là, ça fera mal quand ça passera, comme dans le cas des calculs rénaux).

Quelles conséquences ?

La bilirubine, à moins d’être présente dans le sang à des seuils astronomiques, n’a pas d’effets dangereux pour l’organisme. Elle révèle un problème davantage qu’elle n’en constitue un. La jaunisse est le symptôme le plus fréquent : elle exhibe alors aux yeux de tous à quel point votre foie est mal en point.

Comment faire baisser son taux de bilirubine ?

Les experts médicaux sont d’avis que, pour maintenir un foie en bonne santé et empêcher le taux de bilirubine de monter, le mieux reste encore de suivre un régime équilibré (aussi peu de graisses que possible et beaucoup de légumes), s’hydrater de manière adaptée et d’éviter la consommation d’alcool. La diète, donc, pour celles et ceux qui avaient coutume de surcharger leurs organes.

Parmi les astuces de grand-mère pour revenir à la normale, vous avez la consommation d’un verre d’eau tiède avec du jus de citron au lever et au coucher, le temps que votre teint reprenne sa couleur naturelle. Baser son alimentation sur les crucifères (brocolis, choux, roquette, radis noir, artichaut et navet), ainsi que sur l’ail et les herbes fraîches est identifié de longue date comme une solution efficace. Place aux grandes salades et aux légumes vapeur !

Enfin, il faut éviter toute forme d’automédication, car c’est le foie qui, comme on l’a dit, est responsable de l’élimination des déchets. Or, la surabondance de substances toxiques, générées par les molécules pharmaceutiques, peut l’affaiblir, voire bloquer son fonctionnement.

Si vous souffrez d’un taux élevé de bilirubine dans le sang, pas de panique : faites-vous suivre par votre médecin, qui saura vous conseiller au mieux. En vous épargnant les excès et avec le bon traitement, votre foie devrait retrouver sa pleine santé d’ici peu. Rangez donc cette tablette de chocolat, et reposez-vous comme il se doit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *