Soirée pyjama

L’art d’être parent : comment organiser une soirée pyjama pour ses enfants ?

Quand on est parent, il y a trois événements dans la vie de son enfant auxquels on ne peut pas échapper : la fête, l’anniversaire et la soirée pyjama. Cette dernière, appréciée aussi bien des filles que des garçons, peut vite tourner au cauchemar pour les parents qui découvrent ce à quoi ils ont affaire. Après avoir entendu mon amie Sandra se lamenter sur l’échec de celle qu’elle a faite pour sa fille il y a deux semaines, je me propose de donner quelques conseils avisés, qui transformeront l’organisateur débutant de soirée pyjama en expert.

Élaborer la liste des invités

E n premier lieu, gardez à l’esprit que l’objectif est de faire plaisir à votre enfant. Une soirée pyjama est, à ses yeux, l’occasion de profiter d’un moment privilégié avec ses amis. Savoir qui est bienvenu ou non doit être décidé avec lui, et non lui être imposé – faute de quoi son bonheur et l’ambiance de la soirée se verra gâchée.

Car, non, une soirée pyjama n’est pas censée constituer un grand raout de toute la classe où votre enfant est scolarisé ! On parle d’une fête intime, où seuls sont conviés les amis très proches. Inutile d’inviter plus d’une dizaine d’enfants – à moins d’être masochiste ou d’être en détention de son BAFA. Et puis, prenez en considération que tous ces petits invités vont passer la nuit sur place : il faut donc aviser selon la capacité d’accueil dont vous disposez. Pas de panique, je peux vous le confirmer, la contrainte est source de créativité.

Une fois la liste des invités à la soirée pyjama élaborée, vous pourrez passer à l’étape suivante : le choix de la date.

Déterminer la meilleure date

Dans le meilleur des mondes, fixer une date pour la soirée pyjama de son enfant devrait se décider en fonction des disponibilités de l’ensemble des participants. Ça, c’est la théorie, l’idéal après lequel on court toutes. En réalité, entre les plannings familiaux des uns et des autres, ça tourne rapidement au casse-tête chinois, version hardcore. Je recommande de faire simple, histoire de ne pas se retourner les méninges : demandez à tous les participants d’indiquer la ou les dates où ils peuvent être présents, à l’aide d’un tableur ou d’un Doodle. Vous aurez ainsi une visibilité claire pour identifier la meilleure date pour tous.

Si vous craignez de vous trouver seule avec une horde ingérable d’enfants qui ne sont pas le vôtre, vous pouvez miser sur la solidarité parentale. Inviter des parents chaperons fait partie des us et coutumes, et certains se feront un plaisir de vous assister et de faire plus ample connaissance autour d’un verre. Vous profitez alors de votre propre soirée dans la soirée pyjama de votre enfant. Dans ces conditions, le vendredi ou le samedi soir se révèlent les meilleurs jours.

Revoir la décoration en fonction

Tous les parents n’ont pas forcément envie de retoucher leur déco pour une soirée pyjama, néanmoins vous devez prendre en considération qu’il s’agit d’une soirée à thème. En l’occurrence, la nuit et ses diverses expressions. Vous pouvez ainsi disposer des lunes ou des étoiles sur les murs, installer des lanternes discrètes ou jouer avec l’ombre et la lumière avec des silhouettes… Laissez libre cours à votre imagination, il y a moyen de s’amuser si vous êtes à l’aise avec vos mains. Et, bien sûr, si vous ne désirez pas vous fouler, il reste toujours l’option des ballons. Dans tous les cas, l’atmosphère doit sembler paisible et ne pas être surchargée – il faudra tout ranger le lendemain.

Surtout, prenez garde au détail qui tue : tous les enfants doivent avoir un pyjama ! C’est certes trivial, pourtant on peut avoir des surprises parfois… N’hésitez pas à le rappeler aux parents de vos petits invités !

Quel repas pour une soirée pyjama ?

Les mêmes règles que d’ordinaire s’appliquent, si vous voulez mon avis. Il est recommandé de manger simple et léger, dé préférence un dîner avec des légumes et des protéines. Vous connaissez le principe des cinq fruits et légumes par jour ? Il est toujours valide durant une soirée pyjama. Ajoutez à cela un dessert à base de vrais fruits – une tarte, ça marche aussi, mais c’est tricher –, et ce sera parfait.

Idem pour les collations : faites l’impasse sur les plats lourds et trop riches. Dans cet ordre d’idée, je déconseille les sodas et les sucreries. N’allez pas croire au conseil diététique : il s’agit d’une simple combine pour s’épargner d’avoir affaire à des enfants surexcités.

Prévoir des animations

Comme pour les soirées d’adultes, l’ennemi est l’ennui. Il faut l’écarter de la soirée pyjama autant que faire se peut à l’aide d’un rythme tambour battant d’animations. Le choix ne manque pas en la matière ! L’essentiel est de prendre en considération les goûts de votre enfant et des ses amis. Ma recommandation est néanmoins d’éviter les jeux vidéos, moins propices à créer une dynamique.

  • Les jeux créatifs : dessin, peinture, sculpture, etc.
  • Les jeux musicaux de type blind test
  • Les jeux de société (attention au nombre de joueurs et au niveau de difficulté !)
  • Les compétitions : danse, défilé, karaoké, etc.
  • Et tout le reste…

Plus vous miserez sur des jeux collaboratifs, plus les enfants seront actifs et en proie à l’amusement. Une soirée pyjama est une fête, vous verrez : il y a même moyen que vous appréciiez l’expérience. Lâchez-vous, exprimez votre âme d’enfant pour l’occasion, et vous et votre enfant en garderez un souvenir mémorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *