Des lacets de couleur

Mon arme anti-déprime : de la couleur sur les chaussures, lacets et collants

L’hiver n’est vraiment pas ma saison favorite. C’est même le contraire. C’est pas tant le froid qui me gène que les nuages et le manque de soleil. Il peut faire beau en hiver, mais la lumière n’est pas la même qu’en été, plus timide. Et sans lumière éclatante, je peux vite sombrer dans la déprime, la vraie. Mais j’ai appris différentes astuces depuis toutes ces années qui permettent de me remonter le moral. L’une d’entre elles, c’est d’apporter de la couleur un peu partout, y compris à ses pieds.

Chaussures

Déjà, les chaussures de croque-mort, c’est plus possible. Non pas que j’ai la phobie du noir ou du gris, mais quand je commence à broyer du noir, c’est le cas de le dire, il me faut des couleurs plus vives. J’ai tout un arsenal de chaussures colorées dans mon placard que je n’hésite pas à dégainer dès que le besoin s’en fait ressentir.

Tout d’abord, j’ai une paire d’escarpins fétiches, bleu majorelle, qui m’ont coûté un bras, mais là n’est pas la question, mais qui rendent toute chose quand je les enfile. Je vous assure qu’il y a un truc.

Sinon, j’ai des chaussures de running d’une marque commençant par un N (non, ce n’est pas celle à la virgule, c’est l’autre). Contrairement au blanc fadasse qui semble pratiquement être une injonction marketing, j’ai opté pour du jaune bien fluo flashouille. J’en vois déjà se moquer. Mais détrompez-vous, je n’ai pas l’air ridicule avec. Loin de là ! C’est même fou le nombre de joggeurs qui se retournent pour regarder mes chaussures (et j’imagine d’autres choses, ok).

Lacets

Sinon, j’ai une technique secrète qui est les lacets de couleurs. J’en ai de différents coloris, mais ma préférence va aux lacets verts qui font bien ressortir mon teint je trouve et vont parfaitement avec mon tricot en cachemire, vert également. Oui, parce que j’allais oublier d’en parler, mais le plus important quand on décide de vivre en technicolor et non en monochrome, c’est d’assortir les différentes parties de sa tenue.

Collants

Enfin, les collants ont bien sûr un rôle à jouer quand j’ai le moral dans les chaussettes. Pour le choix de la couleur, j’opte souvent pour la technique du color block, de mise en opposition des couleurs. Si ma dominante est verte, mes collants seront jaunes. Rouge versus bleu, etc.

Évidemment, ce ne sont que des astuces persos. Mais je me dis que si ça marche pour moi, ça peut marcher pour d’autres. Essayez et n’hésitez pas à me dire si ça fonctionne dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *